Rhinoplastie

L'intervention vise à remodeler le nez pour l'embellir. Il s'agit de corriger spécifiquement les disgrâces présentes, qu'elles soient congénitales, consécutives à un traumatisme, ou dues au processus de vieillissement. Le but étant de donner au nez un aspect naturel et surtout en harmonie avec le reste du visage. Elle peut être effectuée dès la fin de la croissance, soit en principe dès 16 ans.

D’ailleurs et toujours dans le but d’harmoniser l’ensemble du visage, une rhinoplastie peut être associée, si nécessaire, à d'autres gestes complémentaires au niveau de la face, en particulier à une génioplastie (modification du menton), parfois réalisée dans le même temps opératoire pour améliorer l'ensemble du profil.

Cette opération est généralement exécutée sous anesthésie générale, sauf lorsqu’il s’agit uniquement d’une retouche. Sa durée n’excède pas 1h30 en moyenne et l’hospitalisation est en principe de 24 heures au maximum. Les suites de cette intervention sont généralement indolores.

Le chirurgien utilise des fils de suture résorbables et les cicatrices sont invisibles car situées à l’intérieur du nez. Les narines sont méchées pendant 24 heures et des steri-strips (pansements collants) sont posés sur le dos du nez pour aider la peau à se redraper. Enfin, une attelle sera posée sur le nez et devra être gardée pendant 8 à 10 jours.

Le nez apparaîtra alors encore assez massif du fait de l'œdème et une gêne respiratoire sera encore présente, due au gonflement de la muqueuse et à la formation possible de croûtes dans les fosses nasales. Les stigmates de l'intervention vont s'atténuer progressivement.

On observe, surtout au niveau des paupières, l'apparition d'un œdème (gonflement) et parfois d'ecchymoses (bleus) dont l'importance et la durée sont très variables d'un individu à l'autre. Il est recommandé de se reposer et de ne faire aucun effort les jours suivant l'intervention. La plupart du temps, les patients sont tout à fait «présentables» dix jours après l'opération et peuvent alors retourner à leurs activités habituelles. Sous réserve toutefois d’éviter les activités sportives violentes pendant quelques semaines car le nez n’est véritablement solide que trois à quatre semaines après l’opération. Ensuite, natation, tennis, équitation ou autres sports sont permis, tant qu'ils n'entraînent pas de risques de choc.

L'exposition au soleil est tout à fait possible si une protection solaire de type « écran total » est appliquée plusieurs fois par jour pendant le premier mois.

Un délai de deux à trois mois est nécessaire pour avoir un bon aperçu du résultat, en sachant que l'aspect définitif ne sera obtenu qu'après six mois à un an d’évolution. La souplesse de la pointe du nez, en particulier, revient plus tard.

Il est possible d'éprouver, de temps en temps, une certaine gêne respiratoire. Ce phénomène, qui se produit dans les semaines qui suivent l'opération est normal. Il est conseillé de ne pas avoir constamment recours à des gouttes nasales, car une dépendance peut se produire.